Introduction

Magellan eXplorist 210 Je ne veux pas vous faire peur, mais cet article va être un peu long, donc pour les gens que ça n'intéresse pas, vous pouvez passer directement à la conclusion. Pour les autres, je vais essayer de séparer mes observations pour que vous trouviez directement les informations que vous cherchiez.

Je tiens à dire également que je ne suis pas "encore" une experte en GPS. Mon test s'arrêtera à un premier abord, vu que je ne m'apprête pas à faire un trek d'une semaine avec... quoique ?

Enfin pour finir, les photos que je joins à cet article sont désastreuses, mais mon apn m'ayant lâché il y a quelques jours, je n'ai pu faire qu'avec ma webcam... Désolée d'avance !

Le GPS : la bête...

Parlons vite fais du design. J'en ai vu quelques uns d'autre, et je dois dire que celui-ci est vraiment simple d'accès. Un bouton sur le côté droit pour l'allumer et l'éteindre, un à gauche pour la luminosité de l'écran et au centre, 8 boutons pour naviguer le plus simplement possible.

De gauche à droite :

  • In : pour zoomer sur une carte.
  • Nav : première pression, la boussole, deuxième, les coordonnées géodésiques, les kms et la date/heure, troisième, la réception des satellites, quatrième, retour à l'écran principal.
  • Mark : une pression sur ce bouton enregistre les coordonnées du point où vous vous situez.
  • GoTo : sélectionnez un point vers lequel vous souhaitez vous rendre, le GPS vous indiquera alors vers quelle direction il faut aller.
  • Menu : accès vers le menu (description du menu dans une partie en dessous)
  • Out : pour dézoomer sur une carte.

Le bouton central fait office de Joystick. Déplacez vous sur la carte ou dans le menu avec, c'est enfantin ! Enfin la croix juste en dessous est comme le bouton "echap" d'un ordinateur, il quitte l'endroit où vous vous situez pour revenir à l'écran principal (ci-contre).

Le menu

  • Masquer infos : vous permet d'afficher ou pas les informations géodésiques sur votre carte, sur l'écran principal
  • Person. Page : vous permet de personnaliser votre écran principal : vous pouvez choisir quelles informations vous souhaitez avoir directement à partir de l'écran principal
  • Configurer carte : comme indiqué, il vous permet de modifier par exemple, l'orientation de la carte, son niveau de détails, l'utilisation principale (terrestre ou maritime (et pourquoi pas lunaire aussi ?)). On peut également modifier l'affichage des points, des traces ou des points géocaches.

Saisie du nom d'une ville On passe ensuite dans le menu, aux informations que contient le GPS.

  • Points d'intêret : trois choix : Mes POI (points d'intérêts), pts géocache, fond de carte.

Grâce à "fond de carte", vous pouvez taper le nom d'une ville et obtenir sa carte grossière de ses routes principales. Attention, cela n'a rien à voir avec des cartes IGN de précision, c'est juste une carte avec les routes principales.

  • Route : pour créer soit même une route, soit pour retrouver une route importée d'un logiciel de cartographie.
  • Enregistrer trace : pour que le GPS vous suive au mètre près ! Vous allez quelques part ? Vous voulez connaitre la distance entre deux points ? Hop, vous démarrez l'enregistrement de la trace et vous la suspendez quand vous le souhaitez, vous l'enregistrer et vous l'exporter sur votre logiciel de carto. Super simple et très marrant à voir lors d'une journée de shopping !

Peche et chasse Soleil et lune Profil vertical

  • Fonctions avancées : je vais les tester en direct live, car je n'ai pas encore eu le temps de le faire :
    • Pêche/Chasse : Vous enregistrez votre position (villes ou campagnes) et la date et vous n'avez plus qu'à suivre les meilleurs horaires pour ne pas revenir bredouille ! Un ptit déplacement vers la droite avec le joystick, et vous savez les horaires de la lune et du soleil, avec en prime la phase lunaire !
    • Profil vertical : wahooo alors ça c'est super marrant, donc hier, j'ai testé le gps pendant que je faisais quelques courses, et j'ai pu regarder avec cette fonction à quelle altitude j'ai pu aller ! Bon ok, ça ne me sert pas à grand chose ici, mais pour les randonneurs, quelle information cruciale !
    • Simulateur : Alors, très étrange fonction, je viens de l'activer... bon je n'en saurais pas plus ici et maintenant...
    • Communication : on s'en sert lorsqu'on branche le GPS à l'ordinateur (voir dans un paragraphe, en dessous)
  • Préférences : on revient au menu général avec une fonction qui parle d'elle même : on peut à l'intérieur redémarrer (réinitialiser) le GPS. On peut modifier la mesure utilisée sur la carte, gérer l'alimentation et l'extinction du GPS lors d'une inutilisation prolongée, rentrer ses informations personnelles (nom, prénom, adresse), au cas où un gentil français le retrouvais et vous le ramenait..., choisir la langue par défaut, effacer la mémoire, créer des alarmes (lorsqu'on est à X mètres de l'arrivée, lorsqu'il y a une déviation, prévenir x km à l'avance) et enfin, régler l'heure.

Ecran Aides

  • Contraste : vous pouvez avec cette commande, modifier le contraste de l'écran.
  • Aide : vous pouvez obtenir avec cette commande, de l'aide sur différentes choses : carte, route, point d'intérêt... Pas le temps de tout lire, mais ça doit surement aider !
  • A propos : dans cette commande, vous pouvez obtenir des informations sur le GPS : sa version, son numéro de série, son fond de carte par défaut, son nombre de route active, ses POI actifs, sa mémoire interne (barre de progression)

Le branchement du GPS

Branchement du GPS Rien de plus simple, le câble fournit avec se visse à l'arrière du GPS. Vous devez d'abord éteindre le GPS, puis vous le branchez à l'ordinateur. Vous insérez le cd d'installation du GPS fournit avec, et vous suivez les instructions. C'est vraiment simple !

La connexion avec le logiciel

Le logiciel de cartographie que j'ai pris est un logiciel de chez IGN. On installe dans un premier temps le logiciel, auparavant, il faut prendre le numéro de série noté sur le cd pour le saisir lors de l'installation. Ensuite, il suffit de suivre les indications de l'assistant. Mais l'astuce majeure pour le GPS, et heureusement que internet était là pour me le dire, c'est qu'il faut mettre à jour le logiciel pour qu'il puisse se connecter au GPS magellan par USB.

Pour cela, il faut se rendre sur le site proposé dans le logiciel et le mettre à jour. Après ça, on va dans "GPS - configuration" et on choisit "Magellan - USB". A partir de ce moment, vous pouvez exporter et importer des points, des routes ou des tracés très simplement.

Par exemple, vous élaborez votre randonnée sur le logiciel, puis vous exporter les points de la rando sur votre GPS, et c'est partit pour une après midi de folie !

Le logiciel n'est pas trop compliqué à utiliser, mais il n'est pas non plus super intuitif. Faut pas hésiter à cliquer un peu partout pour mieux comprendre !

Conclusion

Pour avoir manipulé un GPS un peu moins sophistiqué auparavant, je le trouve vraiment bien pour la randonnée. Il n'est pas spécialement fait pour les balades maritimes, donc cela s'arrêtera aux calculs de points sur la mer, mais aucune information sur les courants ou autres choses de ce genre.

Ergonomiquement simple, il est assez facile de l'utiliser dès les premières manipulations et sans livret d'aide. Pour sa connexion avec le logiciel, ce fut un peu fastidieux mais une fois la mise à jour terminée, c'est que du bonheur.

A conseiller à tous les randonneurs qui veulent connaître leur déplacement, leur altitude et leur vitesse de déplacement, je le conseille vivement. Moi en tout cas, j'aurai apprécié de l'avoir dans les Alpes y a deux ans...